Une leçon contre le stress : de l’ordre et de la lenteur

stress-travail-200x200

St François de Sales est d’un secours particulier pour notre époque qui connaît les affres du stress et de l’empressement. En effet, celle-ci s’enivre de vitesse, de recherche de la performance, de divertissements toujours plus grisants, de rendements toujours plus hauts… Tous les aspects de nos vies sont touchés : vie personnelle, vie professionnelle, vie économique, vie sociale. Cette course effrénée nous épuise collectivement et c’est la série des burn-out, des dépressions et des conflits générés par cette tension permanente du culte de la vitesse et de la performance.

La formule bien connue de St François est une première approche de sa façon d’envisager ce problème du stress qui visiblement existait déjà au XVIe Siècle :

« TOUT PAR AMOUR RIEN PAR FORCE »

mais ce conseil, que l’on retrouve dans une lettre à Ste Jeanne de Chantal, vise plutôt la vie spirituelle et d’oraison. Car contrairement à ce que croient les novices dans la vie spirituelle ou ceux qui ne s’y sont jamais essayé, la vie de prière peut être soumise à un stress intense car il s’agit rien moins que de se mettre en présence de Dieu et de chercher sa volonté.

Pour les laïcs et simples fidèles que nous sommes, il faut se tourner vers le chapitre X de la Troisième Partie de la fameuse « Introduction à la Vie Dévote ». Ce chapitre s’intitule : Qu’il faut traiter les affaires avec soin et sans empressement ni souci. Ce petit texte regorge de conseils précieux pour éviter la montée du stress lorsque l’ampleur de ce que nous avons à faire nous écrase et l’image qu’utilise St François est encore une fois les mouches, ces satanées mouches!

« Les mouches ne nous inquiètent pas par leur effort, mais par leur multitude ainsi les grandes affaires ne nous troublent pas tant comme les menus, quand ils sont en grand nombre. »

La psychologie contemporaine rejoint ici St François car c’est un signe de burn-out de ne pas pouvoir affronter les petites mais multiples tâches du quotidien.

« Recevez donc les affaires qui vous arriveront, en paix, et tâchez de les faire par ordre, l’un après l’autre ; car si vous les voulez faire tout à coup ou en désordre, vous ferez des efforts qui vous fouleront et alanguiront votre esprit, et pour l’ordinaire vous demeurerez accablée et sous la presse et sans effet. »

« Soyez donc soigneuse et diligente en toutes les affaires que vous aurez en charge, ma Philothée, car Dieu vous les ayant confiés veut que vous en ayez grand soin ; mais s’il est possible, n’en soyez pas en sollicitude et souci, c’est-dire, ne les entreprenez pas avec inquiétude, anxiété et ardeur. Ne vous empressez point à la besogne : car toute sorte d’empressement trouble la raison et le jugement, et nous empêche même de bien faire la chose à laquelle nous nous empressons. »

Le secret est donc l’ordre et la patience, l’humilité de faire les choses les unes après les autres sans préjuger de nos forces et sans vouloir tout faire en même temps. Cela semble simple mais c’est extrêmement difficile, cela demande une discipline de vie. La vraie efficacité de l’action demande ordre, concentration et finalement lenteur, qui est une marque d’humilité et d’intelligence.

Fidèle à sa méthode, St François illustre son propos par des références tirées de l’Ecriture :

« Quand notre Seigneur reprend Sainte Marthe, il dit ‘: ‘Marthe, Marthe, tu es en souci et tu te troubles pour beaucoup de choses. » Voyez-vous, si elle eut simplement été soigneuse, elle ne se fût point troublée ; mais parce qu’elle était en souci et inquiétude, elle s’empresse et se trouble, et c’est en quoi Notre Seigneur la reprend. »

marthe

Diego Velázquez VELÁZQUEZ Le Christ chez Marthe et Marie

« Comme dit l’ancien proverbe : Celui qui se hâte, dit Salomon, court fortune de choper et heurter des pieds. (Pr 19,2) Nous faisons toujours assez tôt quand nous faisons bien. »

lievre-tortue

Lien vers le texte complet du chapitre, orthographe d’origine qui ajoute à la difficulté de lecture :

http://jesusmarie.free.fr/francois_de_sales_introduction_a_la_vie_devote_3emepartie_2.html