Le culte eucharistique, une des sources de la rationalité occidentale (Introduction)

L’eucharistie comme condition du développement d’un discours et d’une recherche rationnels en Occident. Tel est l’objet de ces quelques notes.

D’où vient cette puissante intuition intellectuelle qu’un des éléments fondateurs de la rationalité occidentale n’est autre que le culte eucharistique?

Est-ce l’ordonnancement parfait de la liturgie de Solesmes, est-ce l’encyclique Fides et Ratio ou les réflexions liturgiques du cardinal Ratzinger sur le « culte logique » que nous sommes appelés à rendre selon la lettre de St Paul aux Romains :τὴν λογικὴν λατρείαν ὑμῶν (Rm 12,1), est-ce ce mystérieux adjectif du canon Romain : « rationabilem facere digneris ut nobis Corpus et Sanguis », est-ce l’attrait d’un certain ritualisme pour un esprit ordonné?

Est-ce plus simplement la certitude pour le croyant que l’hostie consacrée est le Logos éternel, le Verbe Créateur qui ordonne tous les éléments du monde? L’esprit du croyant nourri par cette raison éternelle est dès lors nécessairement apte aux opérations de l’intelligence rationnelle.

Qu’on veuille bien considérer également ces quelques faits. Trois révolutions scientifiques. Trois prêtres. Le chanoine Copernic et la révolution héliocentrique ; le Père Mendel et la découverte des lois de la génétique, l’abbé Lemaitre et l’hypothèse du Big Bang. On pourrait citer bien d’autres prêtres qui ont contribué éminemment à la science: le Père Teilhard de Chardin paléontologue, l’abbé Henri Breuil préhistorien, ou l’immense logicien que fut le père Bolzano. De très grands savants laïcs comme Ampère, Pasteur ou le mathématicien Cauchy ont également été guidés dans leurs réflexions par la foi catholique.

La réponse habituelle lorsqu’on cite ces faits, pourtant très impressionnants, est de ne pas s’en laisser compter….Bien sûr nous dit-on, l’Eglise maintenait le peuple dans l’ignorance et seuls quelques prêtres et hommes choisis pouvaient accéder aux études et aux universités qu’elle dirigeait. Ces hommes auraient fait les mêmes découvertes s’ils n’avaient pas cru en ces sornettes de bonnes femmes. D’ailleurs, la preuve, nous n’avons jamais été aussi scientifiquement développés et les religions chrétiennes sont en train de disparaître. 

Or, nous pensons que c’est bel et bien le rapport très particulier qu’a induit la pensée sacramentelle de l’Eglise vis à vis de la réalité qui a permis l’apparition des conditions culturelles favorables à la recherche scientifique en Europe. 

Ce rapport « sacramentel » à la réalité fut une condition nécessaire, certes non suffisante, du développement des sciences en Occident.

La disparition de cette condition nous plonge peu à peu dans ce que Ellul appelle le magisme, la résurgence d’une pensée magique au coeur même d’une société technicienne. Nous revenons à un rapport magique avec la réalité.

Sans l’Eucharistie et donc sans l’Eglise, car selon la célèbre formule « l’Eucharistie fait l‘Eglise et l’Eglise fait l’Eucharistie », il n’y aurait pas eu le développement scientifique que le monde et particulièrement l’Occident chrétien a connu. C’est la lumière émanant de ce mystère qui a permis à une science rationnelle de se développer en Occident. La Science devant tout à un Mystère religieux, mythique, ridicule, vous n’y pensez pas!

Tout occidental et particulièrement tout Français sait que ce sont les Lumières, l’admirable Révolution française, Voltaire et son «Chassez l’Infâme» qui sont à l’origine du développement occidental de ces deux derniers siècles! Comment pouvez-vous soutenir que c’est l’Eucharistie qui fut cette lumière, qui est toujours cette lumière ? Quelle provocation, quelle folie, quelle bêtise, quelle morgue !

Oui, telle est ma thèse, l’Eucharistie de par sa structure profonde est l’élément fondateur de la Raison en Occident.

 Quelle est cette structure profonde? Quelle est cette lumière, quelle est sa nature, comment agit-elle, que transforme-t-elle, sur quels éléments agit-elle?

Beaucoup de gens croient que l’Eglise a toujours été l’ennemie de la science et de son développement, toujours été opposée à l’autonomie de l’esprit humain qui cherche et en cherchant s’élève et s’émancipe de ses enfantillages, de ses archaïsmes? C’est l’inverse qui est vrai, même si l’Eglise a toujours dû se battre contre les maladies de la religion qui fait tomber celle-ci dans l’irrationnel, le sectarisme ou la magie gnostique.

L’Eglise est la condition du développement des sciences et de l’autonomie de la raison, sa condition nécessaire. En s’en éloignant, le monde s’enfonce de plus en plus dans un redoutable irrationnel, un retour du paganisme et de l’esprit magique.

L’Eucharistie est un signe, l’Eucharistie est Logos, l’Eucharistie est Lumière, l’Eucharistie est Salut et si ce Salut a un impact sur l’âme humaine, il en a un sur les oeuvres intellectuelles de cette âme rationnelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s