L’irruption de l’irrationnel dans nos sociétés technologiques. Tentative de compréhension.

Je m’écarte sensiblement de mon cher Saint François mais finalement, ce blog doit être un témoin de mes réflexions spirituelles, théologiques et philosophiques. Saint François a toujours défendu la vraie science, c’est-à-dire celle qui est inondée de la rationalité et de la Lumière du Logos. Ainsi, en pleine polémique sur Galilée, il a courageusement accueilli dans son diocèse un religieux Barnabite qui avait des problèmes en Italie car il soutenait les thèses héliocentriques.

Vous trouverez donc ci-joint un article écrit en 2006, faisant suite à mes recherches personnelles et à la lecture de Jacques Elul. Cet essai de quelques pages, non finalisé et à l’état de brouillon, permet, je l’espère, de comprendre que la fuite dans l’irrationnel de nos sociétés hyper-technicisées n’est pas une contradiction. Non, elle est à la fois une réaction à la contrainte technique pseudo rationnelle  de plus en plus étouffante pour l’être humain et plus mystérieusement la continuation d’une tradition occultiste d’où naît sans conteste la technologie moderne.

Cette dérive ou cette fuite dans l’irrationnelle n’est pas non plus étrangère à l’explosion de violence des zélotes d’un Islam intégriste qui usent sans contradiction des moyens modernes de nos technologies pour étendre la domination de leur irrationnelle brutalité…

Seule le Logos divin, Jésus-Christ, le Verbe fait chair, dont la Lumière est diffusée par l’Eglise a permis à l’Europe de rationaliser ces sciences occultes pour transformer par exemple l’alchimie en chimie. En perdant cette Lumière, en la refusant, nous entrons dans une étrange époque où l’irrationnel le plus brut et sauvage cohabite pacifiquement avec les technologies les plus avancées.

Bonne lecture.

 

Cliquez sur le lien une page s’ouvre et cliquez alors à nouveau sur le lien: article magie_techno

Publicités

3 réflexions sur “L’irruption de l’irrationnel dans nos sociétés technologiques. Tentative de compréhension.

  1. Il n’y a pas de « fuite » dans l’irrationnel. L’irrationnel n’est pas une maladie. Le domaine d’application du « rationnel » est somme tout assez limité. Au contraire, c’est la soumission systématique de tous les règnes du vivant à la tyrannie des chiffres qui pourrait être considérée comme une maladie.

    Ceci dit, dans notre société, plus personne n’est en mesure d’appréhender la complexité de la technologie, qui évolue de plus en plus indépendamment de l’homme d’ailleurs. Ce vertige « technologique » provoque 2 choses :
    * on comble les trous de notre incompréhension par de l’irrationnel
    * la technologie elle même devient de plus en plus « magique », et donc, irrationnelle … quelque part

    • Je vous remercie pour votre commentaire. Je crois que nous disons la même chose. La raison n’a pas de domaine d’application où elle serait exclue, bien au contraire. La raison doit pouvoir s’appliquer à toute la réalité. Limiter la raison à la pensée mathématique est effectivement une maladie et une maladie irrationnelle!

      Face à cette raison amputée, la réaction de l’esprit humain, comme le montre bien Ellul, est de s’échapper dans l’irrationnel, dans le magique. Et effectivement comme vous le signalez très bien le technologique devient du magique. C’est ce que j’explique longuement.

      Theotime

  2. Concilier foi et raison dans les faits cela revient à créer des imaginations cohérentes du monde divin. François de Sales est alors retrouvé puisqu’il a constamment créé des analogies représentant les mystères à partir de tableau naturels. A l’époque moderne, Teilhard de Chardin a développé des « hypothèses » qui sont des imaginations du monde psychique-divin en cohérence avec les données de la science. Par exemple, il a émis l’idée que les évolutions morphologiques animales avaient pour source des évolutions psychiques, cachées, dont les évolutions physiques n’étaient que les effets visibles. Cela veut dire que l’imagination peut retracer, sous forme d’hypothèses, les évolutions psychiques à la source des évolutions physiques, formelles.

    La technologie a valeur de fétiche. On lui attribue des puissances divines. Elle contrôle des puissances élémentaires qu’on grossit. En ce sens c’est bien comme la magie, qui prétendait contrôler les puissances élémentaires par des rituels impliquant aussi des matériaux. Dans Tite-Live on lit que les anciens rois étrusques maîtrisaient la foudre de Jupiter grâce à un rituel. C’est l’électricité, ont pensé beaucoup de gens. Mais la technologie est spirituellement vide, et les théories de la science moderne aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s