Les événements qui font vraiment l’histoire

Petite réflexion personnelle sur Noël.

Les événements qui changent vraiment le monde et le cours de l’histoire des hommes échappent à la fois aux planifications administratives et aux folies sanguinaires des tyrans. En quelque sorte, les événements qui font l’histoire transcendent l’histoire qu’ils sont en train d’écrire. Ces événements se déroulent dans le silence et le secret de la seule lumière divine.

L’événement prototype, signe de tous les autres événements de ce type, est la naissance de Jésus à Bethléem. Si Joseph se soumet à l’ordre du recensement bien déterminé sur le plan historique ( Auguste est César à Rome et Quirinius est gouverneur de Syrie Lc 2,1-2) la naissance de Jésus, elle, passe complètement inaperçue. De même, la vie cachée de la sainte Famille en Egypte a pour motivation la fuite devant la fureur sanguinaire d’un tyran. Hérode avait bien compris qu’un événement important était en train de se produire aidé par les Mages et par les scribes mais il passe totalement à côté en déclenchant la persécution.

Ces événements sont réservés aux humbles. Ce sont les humbles qui font vraiment l’histoire, qui la portent et la réalisent. C’est pourquoi Marie chante « Il s’est penché sur son humble servante, Le Puissant fit pour moi des Merveilles, Il élève les humbles »

Le travail du sage, le sacrifice du soldat, l’office de charité des religieux et des soignants, tous les travaux réalisés humblement se réfèrent à cet événement fondamental de l’Incarnation du Verbe.

Jésus vient au monde dans la nuit, le silence et le secret. Il est rejeté de la condition commune (Il n’y avait plus de places pour eux dans la maison commune). C’est pourquoi Dieu appelle à la crèche ceux pour qui sont réservés les secrets du Maître : les humbles de la terre : les Bergers et les Mages.

Bergers et Mages sont aussi des figures, des signes de tous les humbles qui portent les événements du monde et font la substance véritable de l’histoire, au-delà des pouvoirs politiques, administratifs et militaires.

Les Bergers renvoient à tous les humbles travaux de production, d’artisanat, d’élevage, de transformation de la matière.

Les Mages sont l’image du travail du sage qui scrute le monde et tente de l’interpréter, travail de réflexion de la matière.

DSC00328