Citation : le désir du ciel est un désir liturgique

L’âme amoureuse voyant qu’elle ne peut assouvir le désir qu’elle a de louer son bien-aimé, tandis qu’elle vit entre les misères de ce monde, et sachant que les louanges qu’on rend au ciel à la divine bonté se chante d’un air incomparablement plus agréable : Ô Dieu ! dit-elle, que les louanges répandues par ces bienheureux esprit devant le trône de mon Roi céleste sont louables! (…) oh ! Que de bonheur d’ouïr cette mélodie de la très sainte éternité, en laquelle par une très suave rencontre de voix dissemblables et de tons dispareils, se font ces admirables accords esquels toutes les parties avançant les unes sur les autres par une suite continuelle et incompréhensible liaison de chasses, on entend de toute part retentir les perpétuels alléluia!
Voix, pour leur éclat, comparées aux tonnerres, au trompette, au bruit des vagues de la mer agitée; mais voix qui aussi, pour leur incomparable douceur et suavité, sont comparées à la mélodie des harpes délicatement et délicieusement sonnées par la main des plus excellents joueurs; et voix qui toutes s’accordent à dire le joyeux cantique Pascal alléluia, louez Dieu, amen, louez Dieu.

Traité de l’Amour de Dieu, V, X

Praise the Lord with harp and tongue,
Praise Him, all ye old and young;
He’s in mercy ever strong.
Praise the Lord through every state,
Praise Him early, praise Him late;
God alone is good and great.
Let the loud Hosannas rise,
Widely spreading through the skies;
God alone is just and wise.

Publicités