Citation du jour : les saisons de l’âme

Je vois que toutes les saisons de l’année se rencontrent en votre âme : que tantôt vous sentez l’hiver de maintes stérilités, distractions, dégoûtements, et ennuis, tantôt les rosées du mois de mai, avec l’odeur des saintes fleurettes, tantôt des chaleurs de désir de plaire à notre bon Dieu. Il ne reste que l’automne duquel, comme vous dites, vous ne voyez pas beaucoup de fruits. Mais bien, il arrive souvent que, en battant les blés et pressant les raisins, on trouve plus de bien que les moissons et vendanges n’en promettaient pas. Vous voudriez bien que tout fut en printemps et été ; mais non, ma chère Fille, il faut de la vicissitude en l’intérieur aussi bien qu’en l’extérieur. Ce sera au Ciel où tout sera en printemps quant à la beauté, tout en automne quant à la jouissance, tout en été quant à l’amour. Il n’y aura nul hiver ; mais ici l’hiver y est requis pour l’exercice de l’abnégation et de mille petites belles vertus qui s’exercent au temps de la stérilité.

Lettre à St Jeanne de Chantal, 11 février 1607

abbayedemaredret_aux_quatre_saisons_high

Citation : comment bien vivre sa maladie

Or je dis, Philothée, qu’il faut avoir patience, non seulement d’être malade, mais de l’être de la maladie que Dieu veut, au lieu où il veut, et entre les personnes qu’il veut et avec les incommodités qu’il veut ; et ainsi des autres tribulations.

Quand il vous arrivera du mal, opposez à celui-ci les remèdes qui seront possibles et selon Dieu ; car de faire autrement ce serait tenter sa divine Majesté : mais aussi cela étant fait, attendez avec une entière résignation l’effet que Dieu agréera. S’il lui plaît que les remèdes vainquent le mal, vous le remercierez avec humilité ; mais s’il lui plaît que le mal surmonte les remèdes, bénissez-le avec patience.

François de Sales, Introduction à la Vie dévote, 3e Partie, ch. III, De la Patience

Citation du jour : les chutes dans la vie spirituelle ne doivent pas décourager notre vocation

« Regardez au collège de Notre Seigneur, les glorieux Apôtres : encore qu’ils fussent bien appelés et qu’ils eussent beaucoup travaillé en la réformation de leur vie, combien firent-ils de fautes, non seulement en la première année, mais aussi en la seconde et troisième. Tous disaient et promettaient merveilles, voire même de suivre Notre Seigneur à la mort et dans la prison. ; mais la nuit de la Passion, que l’on vint prendre leur bon Maître, tous l’abandonnent. Je veux dire par là que le chutes ne doivent pas être cause que l’on rejette une fille, (de la Visitation) »

Saint François de Sales, Entretiens Spirituels, XVII, Des Voix